Historique du Taekwondo

Le Taekwondo est un art martial Coréen et un sport olympique. Taekwondo signifie la voie des pieds et des poings. C'est l'art martial le plus connu du Pays du Matin Calme, surnom de la Corée. Il possède plus de 2000 ans d'histoire parsemée par ses pays voisins, la Chine et le Japon.

Avant 1911

Des fresques murales, datant d'environ 37 avant Jésus Christ, présentent des techniques proches du Taekwondo. Durant les ères suivantes, les 3 dynasties Paekje, Silla et Koguryo développent les techniques martiales Hwarangdo, Soobak et Taekyon.

Au VIIème siècle, l'état de Koguryo devient le plus puissant de la Corée. Il effectue la synthèse de son art martial avec celui des territoires occupés, et crée le Taekyon : ancêtre direct du Taekwondo.

Au XIIIème siècle, la Corée est envahie par les mongols et rattachée à la Chine. Par conséquent,les arts martiaux chinois et coréens se mélangent et s'influencent mutuellement pendant près d'un siècle.

Au XIVème siècle, le retour à l'indépendance popularise le Taekyon. Mais celui-ci se perdra peu à peu au fil des siécles. Seuls, quelques maîtres transmettront leur art à quelques disciples.

Au XVIIème siècle, la Chine des Qings envahie la Corée après une rude résistance menée par les moines bouddhistes. Cette différence avec l'Occident (ceux qui "prient" ne sont pas les mêmes que ceux qui "combattent") a permis à la religion et aux arts guerriers de s'influencer mutuellement.

Période coloniale

Depuis 1868, le Japon rentra dans l'ère Meiji et décida de coloniser ses voisins : la Russie, la Chine et la Corée.

En 1911, la Corée fût annexé et sera libérée à la fin de la seconde guerre mondiale en 1945 par l'armée américaine.

L'armée japonaise aboli toutes les traditions coréennes et notamment le Taekyon, qui fût tout de même enseigné clandestinement. Le Karaté fût introduit en Corée ainsi que d'autres techniques purement japonaises.

Après 1945

A la libération de la péninsule coréenne, les coréens abandonnent le Karaté et revalorisent leurs arts martiaux originels. Plusieurs maîtres ouvrirent des écoles ou dojangs et reprirent l'enseignement des différentes méthodes du Taekyon et des influences laissées par le Karaté.

En 1955, le gouvernement et les grands maîtres décident de populariser ces arts martiaux et de les unifier sous un même nom. Le 3 septembre 1959, le mot Taekwondo naît ("la voie du poing et du pied") par référence à son ancêtre : le Taekkyun.

En 1962, le Taekwondo devient officiellement sport national de la République de Corée. Depuis cette date, l'art martial est enseigné aux policiers, aux militaires et aux étudiants.

En 1965 est créée l'association coréenne de Taekwondo (Korean Taekwondo Association : K.T.A.).

En 1972 est créé le centre mondial du Taekwondo : le KUKKIWON.

En 1973, c'est au tour de la fédération mondiale de Taekwondo (World Taekwondo Federation : W.T.F.).

Dans les années 70, des experts coréens sont envoyés partout dans le monde dans le but de développer et enseigner le Taekwondo à l'échelle internationale.

Du 25 au 27 mai 1973 ont lieu les 1ers championnats du monde de combats à Séoul.

En 1988 et 1992, il a été sport de démonstration aux Jeux Olympiques. Depuis l'an 2000, il fait partie des épreuves olympiques. En 2004, il remporte un grand succès aux Jeux Olympiques d'Athènes en ramenant 2 médailles françaises sur 4 candidats.

En France

Le Taekwondo a été introduit en France en 1969 par Maître Lee Kwan Young envoyé par la KTA.

Le 1er septembre 1995 est créé la Fédération Française de Taekwondo et Disciplines Associées. Aujourd'hui, la FFTDA compte environ 50 000 licenciés inscrits dans plus de 950 clubs.

Médaillés olympiques Français : Champions du monde Français :